ExplicMode d'emploiRépondreUtilisation
15412


Pourquoi appelle t-on les habitants de Saint-Etienne les Stéphanois ?
question de : fabloozVert

Et bien en fait, Saint-Etienne est la déformation du mot latin Sancti-Stephanus. En sachant que stephanus est le mot latin qui a donné Etienne en français, il apparaît logique que les habitants de Saint-Etienne soient appelés Stéphanois en prenant l’origine latine du prénom Etienne. (Etienne = Stephanus = Stéphanois).

Je suis d’origine Stéphanoise et même si c’est une ville plutôt pauvre, c’est une ville très attachante comme toutes celles qui sont d’origine minière ou les gens ont depuis toujours la culture de l’entraide, de la fraternité et même si je vie dans le sud depuis longtemps, jamais je ne pourrais oublier mes origines et comme tout bon stéphanois, dés que je croise une voiture 42, je regarde à l’intérieur pour voir si par hasard je le connais !!!

Saint-Etienne à une autre particularité, il existe plusieurs langues. La francoprovençale qui est parlée dans la région, (le patois forézien) et aussi un patois très local, appelé le « gaga ». A Sainté tout le monde parle gaga dans sa vie de tous les jours. Ce n’est pas vraiment un patois car il n’y a pas de grammaire spécifique, mais c’est une langue très riche en vocabulaire et en arrivant dans le midi, j’étais surpris que parfois les gens ne comprennent pas ce que je voulais dire…

Voici quelques mots de gaga, de ce parler populaire inventif et imagé que j’aime vraiment beaucoup et qui prend ses origines dans le passé industriel de la ville, que ce soit la mine, la mécanique ou le tissage :

- Beauseigne : pour exprimer l’attendrissement, la pitié.
- Fouilla : c’est une exclamation.
- Avoir le babaud : avoir le cafard.
- Coissou : c’est le plus jeune de la famille.
- Avoir la lourde : C’est avoir le vertige.
- Se mettre en caisse : C’est se mettre en arrêt maladie.
- Le patia : Ce son des pommes de terre mélangées avec de la crème et du beurre et cuit pendant plusieurs heures.
- Abistrogné : C’est blessé ou déformé.
- Apeger : donner un coup.
- Rapetasser : raccommoder, coudre rapidement.
- Appincher : épier.
- Badabeu : benêt.
- Cacasson : accroupis.
- Traboule : Un passage couvert faisant communiquer deux rues.
- Garagna : c’est un enfant chahuteur.
- Jarjille : Un enfant taquin, qui bouge beaucoup.
- Vogue : Une fête foraine, une foire.
- Pampille : la fête.
- Pitrogner : c’est toucher avec des doigts sales.
réponse de : pascal.




Sujets en relation :


Les 5 questions précédentes :


Voir les autres fiches dans la même catégorie : page 2 - 3 - 4 -

















Répondre


ajouter des informations






21-03-2013