ExplicMode d'emploiRépondreUtilisation
22515


Comment obtenir les nuances de couleurs en peinture à huile ?
question de : mya

Il est rare de peindre un tableau à l’huile avec des couleurs qui ne sont pas faites de mélanges… Voici quelques recettes de mélanges pour faire des nuances de couleurs en peinture à l’huile…

Pour obtenir une ombre chaude : Commencez par poser du jaune et ajoutez progressivement du carmin. Sans apport de blanc, ni de bleu.
Pour une ombre encore plus foncée il faut faire la couleur précédente mais avec un peu plus de jaune, ajoutez du carmin et un peu de bleu.
Pour faire du noir dans votre ombre, il faut du carmin de garance et un petit peu de bleu.

Pour un ocre verdâtre, du jaune, blanc et un peu de carmin. Ajouter peu à peu du bleu (attention au bleu de Prusse qui a un très fort pouvoir colorant).
Pour du vermillon il faut éclaircir un peu le carmin à l’aide de blanc et ajouter du jaune.
Pour du pourpre chaud, c’est un composé de carmin et de blanc avec une point de jaune.
Pour un verre foncé, commencez par composer un vert brillant moyen avec du jaune et du bleu. Puis ajoutez du carmin jusqu’à obtention d’un vert sale.
Pour un noir à tendance verdâtre, il faut faire comme pour la couleur précédente mais avec une plus grande proportion de bleu et de carmin.

Pour une couleur chair lumineuse, une grande quantité de blanc, un peu de jaune et une pointe de carmin.
Une couleur chair rosée se fait comme la couleur précédente avec un peu plus de jaune et de carmin.
Pour un reflet couleur chair, du blanc et une infime quantité de jaune, de carmin et de bleu en proportions égales. Forcez tout de même un peu sur le carmin.
Pour une couleur chair froide, du blanc, un peu de jaune et de carmin jusqu’à obtention d’un orangé clair, auquel il faudra ajouter progressivement du bleu pour parvenir à ce ton.

Pour un ocre jaune, du jaune et blanc en proportions à peu près égales, un peu de carmin et de bleu.
Terre de sienne naturelle, la couleur précédente comportant plus de carmin, de jaune et à peine un peu plus de bleu.
Pour le rouge anglais, du carmin et blanc jusqu’à obtention du bon ton, ajoutez alors un peu de jaune.
Pour le vert jaune, avec un pinceau bien propre, du blanc et jaune, puis ajoutez progressivement du bleu jusqu’à obtention du vert voulu. Ajoutez un peu de carmin pour « salir » le vert.
Pour du vert clair, la couleur précédente avec un peu plus de bleu.
Pour un vert très clair, du blanc, une pointe de bleu et de jaune.
Pour un vert brillant, du jaune et bleu (sans blanc) et une pointe de carmin pour obtenir une nuance de couleur de peinture à l’huile plus chaude.
Pour un vert foncé chaud, la couleur précédente avec du bleu que l’on ajoute peu à peu.
Pour un noir à tendance verdâtre, la couleur précédente avec plus de bleu et de carmin.
Pour un vert bleuté, du blanc, une pointe de jaune et un peu plus de bleu.
Pour un vert brillant, du jaune et bleu sans addition de carmin ni de blanc.
Pour un vert permanent foncé, identique au mélange précédent avec davantage de bleu.
Pour rendre votre vert encore plus foncé, comme au-dessus mais avec un peu plus de bleu et une petite quantité de carmin.

Pour un gris chaud, du blanc, bleu et carmin qui donneront un violet très clair. Ajoutez ensuite du jaune progressivement.
Pour un gris mauve chaud, ajoutez à la couleur précédente du bleu et du carmin en très petite quantité.
Pour un gris neutre chaud, ajoutez à la couleur précédente un peu de jaune, du bleu et du carmin.
Pour un gris bleuté chaud, mettez un peu de blanc, un peu plus de bleu et de carmin afin d’obtenir un mauve tirant sur le bleu et le griser ensuite en y ajoutant du jaune.
Pour un bleu gris foncé, il faut ajouter à la couleur précédente du bleu et du carmin.
Pour un bleu-gris clair, il faut des pinceaux bien propre et faire un mélange de peinture à l’huile blanche, bleu pour arriver à un bleu pâle, ajoutez alors une infime quantité de carmin et de jaune.
Il faudra juste augmenter la proportion de bleu pour avoir un bleu-gris moyen.
Pour un bleu-gris violacé, ajoutez un peu de carmin au bleu-gris moyen.

Pour un beige clair comme une couleur de terre en pleine lumière, il faut beaucoup de blanc, un peu de jaune et une pointe de carmin qui donneront une lumière crème qu’il faudra « salir » avec un peu de bleu.
Pour une couleur terre normale, la couleur précédente avec apport de jaune, de carmin et d’une pointe de bleu.

Il y a encore beaucoup d’autres nuances de couleurs possibles en peinture à huile, votre expérience personnelle vous en fera sans doute découvrir de nouvelles.
réponse de : lucie.




Sujets en relation :


Les 5 questions précédentes :


Voir les autres fiches dans la même catégorie : page 2 - 3 - 4 - 5 -

















Répondre


ajouter des informations






05-11-2017