ExplicMode d'emploiRépondreUtilisation
2790


Comment eviter les frais bancaires liés au paiement avec CB à l'étranger (Norvège) ?
question de : Bertrand

Depuis le 1er juillet 2002, tous les retraits effectués dans les pays de la zone Euro par les porteurs des banques françaises sont gratuits.

Terminées les commissions, puisque la nouvelle réglementation impose aux banques la tarification du pays d'origine pour les retraits dans la zone Euro.

Si vous partez à l'étranger (hors zone Euro), vous pourrez remarquer sur votre relevé de compte une différence entre un retrait carte dans un distributeur et un achat chez un commerçant, toujours à l'étranger ?

Cette différence réside dans les frais qui sont prélevés pour l'opération.

Lors d'un retrait DAB, la banque qui délivre les espèces, et votre propre banque, prennent chacune une commission, et le taux de change est appliqué par les banques concernées. Il est bien sûr extrêmement variable.

Tandis que pour un achat chez un commerçant, ou un prestataire, les commissions sont moindres, et c'est le taux de change de Visa, Eurocard, Mastercard, qui est appliqué.
Ce taux est proche du fixing, au jour de passation de l'écriture, c'est le meilleur du marché.

En conclusion, il faut éviter de retirer trop d'espèces dans les DAB à l'étranger (hors zone Euro) et surtout éviter les petits montants à cause des commissions fixes, au risque de se faire ponctionner encore plus, et privilégier les réglements par carte auprès des commerçants locaux.

Mais là, il faut surveiller quelques règles de sécurité, et surtout pour ces commerçants à l'étranger qui utilisent les "fer à repasser".

Lorqu'on vous présente la facturette à signer, vérifiez que le montant est bien collé le plus à droite dans les cases, afin que des zéros ne puissent être ajoutés une fois que vous avez le dos tourné.

Barrez la case "tips" (c'est pour les pourboires, c'est une pratique très courante dans les pays anglo-saxons), ou alors remplissez-là du montant que vous estimez utile.

Surveillez toujours des yeux le commerçant, lorsqu'il manipule votre carte, et ne lui permettez en aucun cas de partir avec votre carte dans un soit-disant endroit à l'arrière du magasin pour passer votre carte au "fer à repasser".
L'arnaque consiste à passer plusieurs fois votre carte sur différentes facturettes. Une fois de retour en France, le commerçant aura pu immiter votre signature sur les autres facturettes qu'il aura gardé en blanc sans que vous n'ayez rien vu !

Sachez enfin que le commerçant victime d'une carte volée, et qu'il aurait accepté en réglement, sans vérifier la signature du porteur, bénéficie d'une garantie, appelée le seuil de garantie du commerçant.
Ce seuil se transforme en franchise pour le client victime de l'arnaque !! Aie aie aie !!

Cette garantie est en principe de 91.47 Euros
(600 FRF), à condition que le commerçant ait procédé aux vérifications d'usage.
Elle passe de 304.90 à 457.35 Euros (2000 à 3000 FRF) pour certains secteurs de l'économie, comme les hotels, les restaurants......

N'oubliez pas que la France est encore un des rares pays à utiliser la puce, et partout ailleurs, c'est la signature manuscrite qui tient lieu de vérification, au lieu de la signature électronique.


Autre subtilité : en cas de perte ou de vol de votre carte, le montant de la franchise à votre charge pour les opérations réalisées avant la mise en opposition est passée de 400 à 275 Euros en 2002 Puis ramené à 150 Euros à partir du 1er janvier 2003.

Sachez aussi que les cartes sont limités par des plafonds d'utilisation, mais ces plafonds sont variables selon le type de carte et de banque.

En général, pour une Carte Bleue classique, on peut retirer au maximum 304.90 Euros (2000 FRF)dans les distributeurs sur 7 jours glissants. Pour une Carte Premier, ça tourne autour des 914.69 Euros (6000 FRF).

Alors que pour les achats chez les commerçants, et pour une Carte Bleue classique, on peut effectuer pour 3048.98 Euros maximum (20000 FRF) d'achats en France sur 30 jours glissants.
Et pour une Carte Premier, ce montant passe à 7622.45 Euros (50000 FRF) sur 30 jours glissants à l'étranger.

Mais sachez que ces plafonds sont modifiables, sur autorisation de votre banque.
Votre banquier peut vous refuser cette faveur de plein droit, rien ne l'y oblige en effet.


réponse de : sesterce.




Sujets en relation :


Les 5 questions précédentes :


Voir les autres fiches dans la même catégorie : page 2 - 3 -

















Répondre


ajouter des informations






25-10-2014