ExplicMode d'emploiRépondreUtilisation
4511


Quelles sont les dates de création et la valeur des boîtes en fer bêtises de cambrai AFCHAIN ?
question de : patou

Oh, que voici une question étrange... Pourquoi la poser sur un site généraliste ? C'est tout de même assez pointu et il faut abscolument être collectionneur pour pouvoir y répondre (et il ne doit pas y en avoir des millions...). Je vais tout de même essayer d'apporter mes "petites" connaissances qui vous aideront peut-être si personne d'autre ne répond.
Vos boites doivent être datées entre 1830 qui fut la date de création des bêtises de cambrai et 1947, date à laquelle les bêtises ont été présentées en papillotes et plus en boîtes en fer.

Un peu d'histoire pour l'origine de la bêtise... La légende dit que ces sucreries viennent d'erreurs de fabrication.
Une version dit que le Grand-père Afchain, apprenti confiseur chez ses parents, se serait trompé dans le dosage du sucre et du parfum et aurait allégé la pâte par brassage. Sa mère lui aurait alors crié avec colère : "Ils sont ratés tes bonbons! Tu es bon à rien, tu as encore fait des bêtises!". Mais les bonbons se sont très bien vendus...

Dans l'autre version, vers 1830, un petit mitron travaillant pour Jules Despinoy aurait laissé cuire le sucre trop longtemps au fond d'une marmite. L'artisan se
serait précipité pour remuer et oxygéner la préparation ce qui aurait rendu le sucre blanc, la Bêtise serait née ainsi.
Quelques années plus tard, l'ex-mitron aurait confié le secret de fabrication à un concurrent. Jules Despinoy lui intenta alors un procès qui ne fut jamais résolu.
C'est pour cette raison que Despinoy et Afchain se proclament tous les deux "Seul créateur".

En réalité, l'origine des Bêtises semble plutôt enracinée dans les vieilles coutumes du Nord. Le 24 de chaque mois, se tenait à Cambrai un important marché. Les hommes s'y rendaient régulièrement et, les achats de bêtes étant faits, certains s'attardaient pour y commettre quelques "bêtises". Parmi celles-ci, qui n'étaient en fait que des dépenses inutiles, se trouvaient les bonbons de sucre cuit, que l'on fabriquait sous le regard des acheteurs et que l'on coupait aux ciseaux à la demande.
Un confiseur eut l'idée de confectionner pour cette clientèle du 24, des confiseries plus raffinées, en les parfumant à la menthe Mitcham, en battant le sucre pour qu'il soit plus aéré et plus agréable et en introduisant une rayure de sucre caramélisé.
réponse de : mikael.




Sujets en relation :


Les 5 questions précédentes :


Voir les autres fiches dans la même catégorie : page 2 -

















Répondre


ajouter des informations






09-11-2017