ExplicMode d'emploiRépondreUtilisation
4809


Pourquoi ne sent on pas la rotation de la terre ?
question de : aurore

On ne peut pas dire que l'on ne sent pas la terre tourner car elle le fait trop lentement car en fait, notre Terre tourne à plus de 1.000 km/heure.
C'est la force de la gravitation qui nous retient au sol. Si nous n'avons pas conscience de la rotation de la terre, c'est parce que ce qui nous entoure, y compris l'air, tourne à la même vitesse : les maisons, les villes, les pays, les gens, les montagnes, les arbres... C'est parce que cette vitesse est régulière que l'on ne sens pas la Terre tourner.

Nous ne sentons pas ces grandes vitesses, parce que l'être humain n'a pas d'organe qui lui permet de mesurer les changement de vitesse... Nous ne pouvons que dire à quelle vitesse vont des objets les uns par rapport aux autres. Nous ne pouvons pas dire si l'on bouge s'il n'y a pas quelque chose d'autre qui nous en donne un indice.

Complément d'information d'un autre internaute :

Cette explication n'est pas vraiment juste :
Pas d'organe qui mesure le changement de vitesse si, ça s'appelle même l'accélération. Ce qu'on ne ressent pas c'est la valeur de la vitesse (principe de relativité galiléenne).

Complément d'information d'un autre internaute :

Le principe de relativité galiléenne, est que les lois physiques de la mécanique sont identiques pour tous les repères inertiels (ceux qui, quelle que soit leur vitesse, ne sont pas soumis à une force). Le concept même de vitesse n'a de sens que relativement à un repère, un point choisi arbitrairement comme fixe.

Par exemple, on peut mesurer la vitesse d'un véhicule par rapport à la Terre, ou celle de la Terre par rapport au Soleil, ou celle du Soleil par rapport à la Voie Lactée, mais ultimement il n'existe pas de vitesse absolue et indiscutable.

Pour le reste, je suis d'accord avec la première réponse. On ne sent pas la rotation de la terre car on ne peut pas la mesurer par rapport à un point fixe assez proche pour que nos sens mesurent nettement cette rotation.

Complément d'information d'un autre internaute :

Cette question est très intéressante, effectivement nous ne sommes pas sensible à la vitesse mais plutôt à l'accélération ce qui signifie une modification de notre vitesse que ce soit en intensité ou en direction.

La terre tourne avec un mouvement de rotation uniforme. Cela signifie que l'on a un changement de la direction du vecteur vitesse ("flèche de la vitesse") sans modifier son intensité. (Même intensité en restant toujours sur une même latitude mais c'est du détail).
Ce qui est intéressant c'est qu'à notre échelle comparé à celle de la terre le vecteur vitesse ne change ni en direction ni en intensité donc à notre échelle il n y a pas d'accélération, donc on sent rien.

Si comme Alice, on mangeait un champignon qui faisait grandir, on ressentirait au fur et à mesure que nous grandirions de plus en plus la rotation, si nous avions la taille d'un grand continent nous serions probablement plaqué au sol, une rotation terrestre bien ressentie.
Il y a une analogie qui permet de mieux comprendre. Une voiture qui prend un virage, on ressent une accélération car on a un changement de direction du vecteur vitesse. Si on augmente la taille du virage (ce qui revient en fait à diminuer la taille de la voiture), l'accélération est moins importante.
Si la terre s'arrêtait de tourner nous ressentirions une variation de vitesse de 0 sur les pôles et 1675km/h à l'équateur ( V=1675*cos(latitude)) ce qui n'est pas rien. De plus l'arrêt de la rotation de la terre provoquerait l'arrêt de mouvement du noyau liquide, donc plus d'effet dynamo, plus de ionosphère, la terre grille.
réponse de : pascal.




Sujets en relation :


Les 5 questions précédentes :


Voir les autres fiches dans la même catégorie : page 2 - 3 - 4 - 5 -

















Répondre


ajouter des informations






22-10-2014