ExplicMode d'emploiRépondreUtilisation
5157


Mon mari est décédé, je ne peux pas subvenir à mes besoins mes beaux parents doivent-ils participer financièrement ?
question de : violette

Non, vos beaux parents n'ont aucune obligation alimentaire envers vous... (l'inverse oui)... Les gendres et belles-filles ont une obligation alimentaire envers leurs beaux-parents (Article 206 du Code civil). Ils ne sont donc pas obligé de subvenir à vos besoins.

Vous avez par contre, peut-être droit à la pension de réversion de votre défunt mari.
En effet, au décès d’un actif ou d’un retraité, son époux peut demander à bénéficier d’une pension de réversion (droits à la retraite du défunt). Cette pension est proportionnelle à la retraite dont bénéficiait ou aurait bénéficié la personne décédée. Elle est attribuée sous certaines conditions qui varient selon les régimes.

Dans tous les cas, quel que soit le régime, l’attribution de la pension n’est pas automatique, c’est au bénéficiaire d’en faire la demande auprès des organismes concernés (caisses de retraite, mutuelles, etc.).

Les conditions d’attribution de la pension sont que le conjoint survivant doit :

- être âgé d’au moins 55 ans ;
- avoir été marié avec le défunt pendant au moins 2 ans, ou moins s’il y a des enfants ;
- en cas de divorce, ne pas être remarié ;
- avoir, au moment de la demande ou du décès, des ressources personnelles pour subvenir à ses besoins inférieures au SMIC.

Sachez aussi au besoin que cette pension de réversion versée par la Sécurité sociale peut être cumulée avec la pension de réversion d’un régime complémentaire de retraite.
réponse de : gaston.




Sujets en relation :


Les 5 questions précédentes :


Voir les autres fiches dans la même catégorie : page 2 - 3 - 4 - 5 - 6 -

















Répondre


ajouter des informations






11-11-2017