ExplicMode d'emploiRépondreUtilisation
8837


Pourquoi la date limite des voeux de nouvel an est le 31 janvier ?
question de : Claire

Ce peut être une "convention" pour laisser le temps aux plus étourdis de souhaiter ses voeux de nouvel an... Mais si vous voulez ma version, je pense que ça remonte au temps de Galigula !!!

En effet, les étrennes remontent à l'époque des Romains, qui furent les inventeurs de cet usage. Cette coutume fut introduite sous l'autorité du roi Tatius Sabinus, qui reçut le premier la verbène (verveine) du bois sacré de la déesse Strénia, pour le bon augure de la nouvelle année.
Le mot strena, qui signifie étrenne, se trouve quelquefois écrit strenua, pour témoigner que c'était proprement aux personnes de valeur et de mérite qu'était destiné ce présent, et à ceux dont l'esprit tout divin promettait plus par la vigilance que par l'instinct d'un heureux augure.

Après ce temps-là, l'on vint à faire des présents de figues, de dattes et de miel, comme pour souhaiter aux amis qu'il n'arrivera que des choses agréables et de douces pendant le reste de l'année. Ensuite les Romains, quittant leur première simplicité, et changeant leurs dieux de bois en des dieux d'or et d'argent, commencèrent à être aussi plus magnifiques en leurs présents, et à s'en envoyer ce jour-là de différentes sortes, et plus considérables ; mais ils s'envoyaient particulièrement des monnaies et médailles d'argent.

Avec les présents, ils se souhaitaient mutuellement toute sorte de bonheur et de prospérité pour le reste de l'année, et se donnaient des témoignages réciproques d'amitié. Ils firent de ce jour-là un jour de fête, qu'ils dédièrent et consacrèrent particulièrement au dieu Janus, qu'on représentait à deux visages, l'un devant et l'autre derrière, comme regardant l'année passée et la prochaine. On lui faisait ce jour des sacrifices, et le peuple allait en foule au mont Tarpée, où Janus avait un autel.

Enfin, l'usage des étrennes devint peu à peu si fréquent sous les empereurs, que tout le peuple allait souhaiter la bonne année à l'empereur, et chacun lui portait son présent d'argent, selon son pouvoir.

Lorsque Tibère devint empereur, il n'était pas d'une humeur très joyeuse et n'aimait pas les grandes compagnies, il s'absentait exprès les premiers jours de l'année, pour éviter l'incommodité des visites du peuple, qui serait accouru en foule pour lui souhaiter la bonne année. Ces cérémonies occupaient même si fort le peuple, les six ou sept premiers jours de l'année, qu'il fut obligé de faire un édit par lequel il défendait les étrennes, passé le premier jour.

Caligula, qui posséda l'empire immédiatement après Tibère, fit savoir au peuple, par un édit, qu'il recevrait les étrennes de janvier, qui avaient été refusées par son prédécesseur ; et pour cet effet il reçu à pleines mains tout l'argent et les présents qui lui étaient offerts par le peuple. Pour pouvoir en avoir plus et rattraper le retard de son prédécesseur, il lui fallait bien jusqu'à la fin du mois.
réponse de : Philippe.




Sujets en relation :


Les 5 questions précédentes :


Voir les autres fiches dans la même catégorie : page 2 - 3 - 4 -

















Répondre


ajouter des informations






05-11-2017