Une personne bénéficiant de l'AAH qui hérite de ses parents va -t-elle voir son AAH diminuer, voire supprimer ?

Le calcul et les modalités d’attribution de l’Allocation Adulte Handicapée sont déterminés en fonction de la déclaration de ressources annuelle établie chaque année par l’intéressé et par le biais de sa déclaration de revenus ou déclaration de ressources effectuée auprès de la Caisse d’Allocations Familiales.

Il existe un plafond de revenus imposables à ne pas dépasser pour pouvoir bénéficier de l’AAH qui est de 7831,20 Euros pour une personne seule et de 15 662,40 Euros pour une personne vivant en couple qui peut être mariée, vivant en concubinage ou liée par un PACS.

En cas d’héritage, l’AAH peut être supprimée mais selon le type d’héritage perçu et s’il s’agit seulement de biens, l’allocation peut subir une suppression que d’une durée d’un an qui correspondra à la déclaration de revenus incluant la perception du montant de l’héritage mais les ressources peuvent être à nouveau comprises dans le barème donné dès l’année suivante car l’héritage ne sera plus inclus dans la déclaration de ressources.

En revanche, la suppression de l’AAH peut être définitive si l’héritage perçu correspond à des placements, à des rentes ou à des loyers qui sont perçus toute au long de l’année et sur plusieurs années.

Question de: Baud | Réponse de: Mod-Steph
Les 5 questions précédentes:
Explic utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur explic.com, vous en acceptez l'utilisation.  En savoir plus