Comment fonctionnait un aqueduc romain ?

Un aqueduc romain est une construction qui enjambe les vallées. Il est construit en arcades et relie de façon dépressive la source au chateau d'eau.

Les aqueducs romain souvent enterrés ou peu surélevés étaient enfermés dans une couche de MALTHA qui est une sorte d'enduit lisse et imperméable de couleur rose composé de chaux de graisse de porc et de jus de figues vertes à consistance caoutchouteuse.

Complément d'information d'un autre internaute :

L’aqueduc Romain fait partie des inventions destinées à dompter la ressource en eau et à assurer un approvisionnement régulier en eau pour les usages personnels.

L’aqueduc est un nom qui s’applique à un ouvrage complet d’adduction d’eau et non au seul canal porté par des arcades. Dans ce style de construction, les Romains atteignaient des sommets et dès le 1er siècle avant JC, il y avait six aqueducs en service à Rome. Leur capacité globale était de 600.000 m3 par jour, c'est-à-dire 500 litres par habitant, autant que la consommation d’une ville moderne.

Mais l’aqueduc romain qui apportait l’eau, maîtrisait aussi le problème de la distribution. L’eau était répartie dans tous les quartiers de la Rome antique grâce à des châteaux d’eau collecteurs et distributeurs. Les réseaux de distribution comptaient des kilomètres de tuyauterie en plomb. L’eau était ensuite partagée dans les maisons grâce à des caissons à eau de répartition et elle s’écoulait par des robinets.

Question de: Mercie St.Thankyous | Réponse de: cocotte1 - Mis à jour: 28/02/2011
Les 5 questions précédentes:
Explic utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur explic.com, vous en acceptez l'utilisation.  En savoir plus