Peut on cumuler un congé pathologique avec un congé parental et quels sont les réels motifs ?

Si vous êtes enceinte, vous avez droit comme toutes les femmes dans ce cas, à un congé maternité. Mais en cas de complications, vous pouvez demander une extension de ce congé, prénatal ou postnatal.

Le congé pour une femme enceinte, donne droit à un congé prénatal que vous accomplissez donc avant l’accouchement, et un autre postnatal pour après l’accouchement. Sa durée varie selon le nombre d’enfants que vous attendez et selon le nombre que vous avez déjà à votre charge. La durée minimale du congé maternité est de 16 semaines, en général 6 semaines avant et 10 semaines après l’accouchement. Mais ce congé peut être précédé ou suivi d’un arrêt de plusieurs jours en cas d’état pathologique, c'est ce qui s'appel le congé pathologique.

La prescription d’un tel congé doit obligatoirement être effectuée par un gynécologue ou par votre médecin généraliste.

Si l’état pathologique est dû à la grossesse, une période supplémentaire de congé peut être accordée au cours de la période prénatale. (14 jours maximum).

Un congé pathologique qui est prescrit à partir de la déclaration de grossesse ne peut pas être reporté pour la période postnatale.

Si vous avez un état pathologique lors du congé postnatal qui nécessite plus de repos, celui-ci est alors prolongé de 4 semaines. Il doit également être attesté par un certificat médical comme résultant des suites de couches. Attention, le congé pathologique n’est pas un congé maternité supplémentaire mais bien un congé maladie.

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter votre assurance maladie.

Question de: Sandrine | Réponse de: Madeleine - Mis à jour: 17/02/2007
Les 5 questions précédentes:
Explic utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur explic.com, vous en acceptez l'utilisation.  En savoir plus