Quels sont les amménagements nécessaire pour créer un terrain pour camping-car ?

De plus en plus de gens désirent acquérir des terrains de camping... Surtout après leurs vacances. Mais ils se heurtent très vite à de multiples barrages... Pour commencer, il y a peu de terrain de camping à vendre. Ensuite, c'est une opération couteuse.

Si vous avez déjà un terrain que vous désirez convertir en air d'accueil pour camping car, voici quelques conseils :

Rappelons déjà que c'est une 'vrais' profession, qui nécessite d'avoir plusieurs casquettes et qui est loin d'être de tout repos.

L'idéal serait d'être en couple et de se partager les taches entre le mari bricoleur et la femme qui tiendrait la comptabilité. Une expérience dans un commerce est conseillée. Il est bon de savoir tenir une réception, réparer une fuite d'eau dans les sanitaires, renseigner les clients sur les activités à faire dans sa région, savoir communiquer et promouvoir son terrain...

Il est aussi vivement conseillé de se tenir au courant des textes réglementaires qui régissent la profession. De la Réglementation des aires de jeux en passant par les conditions d'installations des hébergements locatifs. Les textes sont nombreux. Et comme chacun sait, nul n'est sensé ignorer la loi et il ne suffit pas de mettre des bornes d'accueil pour camping-car pour être en conformité avec la loi.

Voici quelques textes qui commenceront à vous aider :

Les terrains de camping ou camping-car peuvent être aménagés ou non, leur création est réglementée par les articles R.443-1 à R.443-16 du Code de l’Urbanisme.

Pour créer un terrain de camping et de stationnement de caravanes, il faut nécessairement s'assurer, auprès de la mairie du lieu d'implantation du futur camping, de la possibilité de créer un camping et de stationnement de caravanes au regard des documents municipaux d'urbanisme (POS - plan d'occupation des sols ou

PLU - plan local d'urbanisme). Dans ce cas, l’autorisation d’aménager le terrain de camping est délivrée par le Maire au nom de la commune ou par le Président de l’Établissement intercommunal s’il est compétent. Dans les communes qui ne

sont pas dotées d’un P.L.U., le représentant de l’État est chargé de délivrer l’autorisation (Art R.443-7-4).

Il existe deux catégories de terrain de camping et de stationnement de caravanes ou camping-car :

a - le terrain de camping à régime déclaratif (art R.443-6 et notamment l’art R.443-6-4).

La capacité d'accueil ne doit pas dépasser 20 campeurs et 6 tentes, camping-car ou caravanes à la fois.

Les terrains sont ouverts après une simple déclaration écrite à la mairie. Le maire établit par courrier à l'exploitant les dispositions générales et particulières

prévues pour l'entretien du terrain. Au delà de ce seuil, les terrains doivent avoir obtenu une autorisation d’aménagement.

b- le terrain de camping (classé par arrêté préfectoral) selon les articles R.443-7 et suivants du code de l'urbanisme.

  • le terrain de camping aménagé.
  • le terrain de camping saisonnier. Superficie maximale 1 ha et demi et jusqu'à 80 emplacements par hectare et 120 par terrain.
  • le terrain de camping 'aire naturelle'. Superficie maximale 1 ha et jusqu'à 25 emplacements.
Question de: roro | Réponse de: grég - Mis à jour: 15/11/2006
Sujets en relation:
Les 5 questions précédentes:
Explic utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur explic.com, vous en acceptez l'utilisation.  En savoir plus