Est-ce qu'ingérer de la teinture d'iode officinale détruit le foie et peut faire mourir ?

Dans le temps, les mères et les grand-mères donnaient quelques goûtes de teinture d’iode dans un bol de lait pour soigner les rhumes et les bronchites…

d’autres encore pour soigner les amygdales…

Alors, est-ce que la teinture d’iode officinale est dangereuse lorsqu’on l’ingère ??? C’est un débat qui risque de passionner beaucoup de monde et qui n’aura pas au final de vraies réponses car chacun risque de camper sur ses positions.

Si je vous dis surtout ne l’avalez pas, c’est dangereux…

Certains vont s’empresser de dire que je suis à la solde des laboratoires qui veulent vendre du médicament et qui en plus nous empoisonnent.

Si je vous dis non, pas de problème, vous pouvez en avaler régulièrement, nos grands-parents le faisaient et les chinois le font toujours, vous le faites, vous avez un problème de santé, avec mon adresse IP on m’identifie et on m’emprisonne avec le propriétaire de ce site.

Donc voici au moins mon avis personnel. Pour moi, la médecine à évoluer, même si les intérêts des laboratoires ne nous dictent pas toujours les bonnes conduites, il n’en reste pas moins que l’espérance de vie ne cesse d’augmenter et que nous sommes de mieux en mieux soigné. Vouloir revenir à des méthodes de soins plus saines, OK, je suis pour à 100 %, mais il ne faut pas faire non plus n’importe quoi, même si une fois sur cent il peut y avoir un résultat.

La teinture d’iode officinale n’est pas destinée à un usage interne. C’est un produit toxique qui peut bruler les muqueuses ou même agir sur la glande thyroïde et entrainer un cancer. Donc en cas de rhume, d’amygdale ou de mauvaise haleine, consultez votre médecin et tenez vous en à des traitements reconnus par un bon médecin plutôt qu’à ceux des donneurs de conseils que l’on trouve de façon anonyme sur les forums du net.

Question de: Marylin | Réponse de: Pierre - Mis à jour: 11/01/2011
Sujets en relation:
Les 5 questions précédentes:
Explic utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur explic.com, vous en acceptez l'utilisation.  En savoir plus