Lors d'une succession comment fait-on si un héritier ne veut pas signer ?

Le déroulement de la procédure de succession lors d'un héritage peut s'avérer quelquefois très compliqué et surtout très long car tous les héritiers peuvent ne pas être d'accord et certains peuvent même refuser de signer et dans ce cas, ils sont dans leur droit.

Le délai de prescription d'un héritage est de 10 ans selon l'article 780 du code civil encore en vigueur au 03/06/2009 qui stipule:  La faculté d'option se prescrit par dix ans à compter de l'ouverture de la succession. L'héritier qui n'a pas pris parti dans ce délai est réputé renonçant.

La prescription ne court contre l'héritier qui a laissé le conjoint survivant en jouissance des biens héréditaires qu'à compter de l'ouverture de la succession de ce dernier. La prescription ne court contre l'héritier subséquent d'un héritier dont l'acceptation est annulée qu'à compter de la décision définitive constatant cette nullité. La prescription ne court pas tant que le successible a des motifs légitimes d'ignorer la naissance de son droit, notamment l'ouverture de la succession. 

Un héritier qui refuse de signer peut donc prendre son temps et dispose de 10 ans à partir de la date d'ouverture de la succession pour signer les documents relatifs à la clôture de la succession sans pouvoir y être contraint par d'autres héritiers à part si une décision de justice l'oblige à se prononcer mais ce type de procédure peut également s'avérer assez longue.

Question de: jocelyne | Réponse de: Mod Stéph - Mis à jour: 04/06/2009
Sujets en relation:
Les 5 questions précédentes:
Explic utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur explic.com, vous en acceptez l'utilisation.  En savoir plus